• [Pâques] Tea time [libre]


    Mercredi 6 Mars 2019 à 10:03
    Chyropée

    Séléné :

    Pour la première fois de sa vie, Séléné voyait de la neige. Plus exceptionnel encore, elle était sur une montagne. Et pourtant, au contact de ce nouveau décor, l'elfe n'était pas aussi enthousiasme que ce qu'elle, ou n'importe qui d'autre, aurait pu imaginer.

    Déjà, la neige était horriblement froide ! Bien plus que ce qu'elle pensait ! Quand Séléné avait, en sortant du car, posé son pied nu sur le sol gelé, elle s'était rendue compte avec effroi qu'elle ne pouvait définitivement pas marcher comme ça. Elle devrait ... mettre des chaussures ... comme on le lui avait dit avant de partir d'ailleurs. Ensuite, et c'était encore plus décevant, il n'y avait quasiment aucune flore, si on oubliait les épicéas. Tout était enseveli sous la neige. Elle qui s'imaginait cueillir des perce-neiges, des edelweiss -enfin non, pas des edelweiss, ces fleurs là poussaient en été- ... Déception.

    Elle s'était alors réfugiée dans une des pièces de l’hôtel, blottie sur un canapé. Mais il lui manquait quelque chose. Une bonne infusion. Sauf que la jeune femme, dans son envie de découvrir de nouvelles choses, n'avait pris absolument aucune plante. Elle pensait se servir des produits locaux. Evidemment, il n'y avait rien pour elle, si ce n'était les épicéas. Ce n'était clairement pas ce que Séléné s'était imaginée.

    Finalement, l'elfe se décida à prendre son courage à deux mains. Elle ne pouvait pas passer les quatre jours ainsi. Elle se leva, alla récupérer son énorme écharpe qu'elle avait laissé dans sa chambre, la seule paire de chaussures qu'elle avait emmené -des scandales, elle n'avait rien d'autre- et se décida à braver cette neige.

    Elle courra ensuite jusqu'au village, et ce qu'elle y découvrit ranima sa bonne humeur. Un salon de thé ! Finalement, elle allait pouvoir l'avoir son infusion, même si ce ne serait pas elle qui la ferait. L'elfe poussa la porte, un grand sourire aux lèvres. Elle donnait un spectacle plutôt étonnant avec ses petites scandales et sa traditionnelle couronne de fleurs associées à une jupe longue et épaisse, et son buste emmitouflé dans l'écharpe presque semblable à une couverture.

    Jeudi 7 Mars 2019 à 10:27
    Fidaè

    Elahy était assise sur une des banquettes du salon de thé. Sur la table basse devant elle trônait une infusion a la menthe, trois stylo et son fameux carnet qu'elle aimait tant. Elle écrivait calmement, relevait la tête parfois comme un peintre faisant une esquisse du paysage en face de lui. Et elle était bien placée pour le faire croire : la banquette était située un face d'une baie vitrée, offrant la vue splendide d'une pente en face, s'arrêtant non loin par la forêt d'épineux. Le soir tombait, et la neige scintillante reflétait des teintes rosées. C'était magnifique. Dans l'angle gauche de la baie vitrée, on apercevait le sommet d'une montagne lointaine. Que demander de mieux que d'observer une telle vue, blotti et rechauffé par les radiateurs intérieurs. 

    La jeune fille était en tailleur sur sa banquette, son blouson reposait a côté d'elle et ses bottes au sol. Elle s'était permis de se mettre en chaussette, de longues chaussettes hautes remontant jusqu'aux cuisse. Doucement, elle tira les manches de son long pull pour cacher ses mains dedans et empoigner son infusion bien chaude afin d'y tremper ses fines lèvres et le boire doucement. Sentir la chaleur de sa boisson descendre le long de son œsophage (je crois que c'est bien ce nom) lui procurait un réel bien être. 

    Quelqu'un rentra dans la salon de thé, déjà bien rempli. Elle reconnue immédiatement la personne. Une étudiante de son académie. Elle était remarquable, au vu de sa couronne de fleurs continuellement posée sur sa tête. Cette fille n'avait pas l'air de se sentir aussi bien dans cet environnement froid qu'Elahy. Elle parcouru un instant la salle du regard. Pas de place. Elle attendit un peu de voir, en se demandant si elle pouvait l'inviter à sa table. Peut-être que si leur regard se croisaient, elle lui ferait un signe de tête avenant en temps qu'invitation. 

    Elahy s'était toujours fait une idée positive de cette fille, en la regardant. Elle paraissait... Toute nature. Toute gentille. Et l'inviter serait un bon moyen d'apprendre a la connaître. 

    Jeudi 7 Mars 2019 à 12:24
    Chyropée

    Séléné :

    Après avoir refermé la porte derrière elle, l'elfe survola la salle du regard. Et son sourire commença à s'estomper. Aucune table ne semblait libre. Une nouvelle fois, elle devrait renoncer à sa tisane, et retourner dans le froid. Dire que ses pieds étaient encore gelés de leur contact avec la neige lors du trajet entre l’hôtel et le village.

    Avec espoir, Séléné regarda une nouvelle fois les tables, dans l'espoir d'en voir apparaître une vide. Là ! Face à la baie vitrée ! Oh non. Il y avait une tasse fumante et un petit carnet sur cette petite table basse. Et, assise sur la banquette, une jeune femme. Celle-ci, comme plusieurs autres personnes dans la salle, regardait la nouvelle arrivante. Pourtant, contrairement aux autres, son regard n'indiquait pas seulement la simple curiosité de voir qui troublait la quiétude du salon de thé.

    Séléné s'attarda quelques secondes sur cette jeune fille, et finit par la reconnaître. Enfin la reconnaître, c'était un bien grand mot. Elle l'avait déjà croisé au pensionnat, et l'avait vu au moment de prendre le car pour venir ici. Elle était toute blanche, et cela avait intrigué l'elfe, qui s'était demandé si elle était malade dans les transports. Elle lui aurait bien conseillé de prendre de la racine de gingembre, utile pour ces cas là, mais cela aurait été malvenu, tout spécialement si elle n'avait pas ce mal.

    Ainsi, pendant quelques secondes, l'elfe garda son regard dans celui de la demoiselle. Elle avait l'impression qu'elle essayait de lui faire passer un message non verbal. Aussi, comme il y avait quelque chose d'assez avenant chez elle, Séléné finit par se décider à s'avancer jusqu'à sa table, et, avec un petit sourire, elle prit la parole.

    - Est-ce que je pourrais m'asseoir avec toi ?

    Pourvu qu'elle ne dise pas non. Ce serait assez gênant. Séléné s'imaginait déjà faire demi-tour, sous les regards du personnels et de quelques clients, avant de devoir retourner dans le froid extérieur, et de trouver quelque chose d'autre à faire dans ce petit village.

    Dimanche 12 Avril à 17:55
    Anotcha

    (désolé, j'écris vraiment pas beaucoup ces dernier temps ;-;)

    Ayuna :

    Une jeune fille aux cheveux roux rattaché en deux couettes entra dans le salon de thé en ouvrant rapidement la porte,juste après Séléné. Elle ne tarda pas à apercevoir deux filles du pensionnat (qu'elle avait brièvement croisé dans les couloirs ou en cours) en parcourant le lieu du regard. La seul table qui comportait encore des places était celle où, justement, une des deux élèves d'Headwinds était assise et semblait dessiné dans un carnet, et, visiblement, elle se sentait bien.

    On ne pouvait pas dire qu'Ayuna avait froid, elle en était même incapable, grâce à son étrange faculté. Elle se détendit, en se rendant compte qu'elle c'était crispé... Puis regarda la jeune fille à la couronne de fleur et à l’accoutrement étrangement assorti, un sorte de mélange hiver/printemps,  prendre la parole en s'approchant de la table où était posé l'autre pensionnaire d'Headwinds (si c'était bien ce qu'elle en avait déduit):

    - Est-ce que je pourrais m'asseoir avec toi ?Dit t-elle d'une petit voix.

    Ayuna s'approcha elle aussi de la table, qui était la seul libre après tout . Et de poser la même question que l'elfe avec son habituel ton joyeux de première rencontre. Elle n'avait jamais compris pourquoi, on lui disait qu'elle était tout le temps de mauvaise humeur, ne parlait pas t-elle gaiement ? À oui, sa lui revenait, il ne faut jamais se montrer bougon avec les personne qu'on ne connaît pas, sa fait mauvaise impression, n'empêche, c'était énervant au bout d'un moment.Se rendant compte qu'elle avait commencé à prendre une expression réfléchie, elle sourit au deux jeunes filles en attendant la répons, qu'elle espérait être un "oui".

     

     

    Lundi 27 Avril à 16:58
    Fidaè

    (hey ! Désolé Chyropée si je n'ai pas répondu… ça m'est totalement sorti de la tête. Veux-tu continuer ? Toutes les trois ^^  

    L'évènement de la classe de neige est encore valide ? ) 

    Lundi 27 Avril à 18:21
    Anotcha

    (Upside m'as dit qu'on pouvais finir le sujet ^^ sinon je laisse Chyropée te répondre)

    Lundi 27 Avril à 19:10
    Chyropée

    (Ce n'est pas grave. Moi ça ne me dérange pas de continuer ^^)

    Mardi 28 Avril à 11:51
    Fidaè

    (allons-y alors :D) 

    Elahy, par timidité, avait regardé autre part en voyant Séléné s'approcher. Puis, elle avait relevé le regard vers elle une fois  proche. La jeune fille retrouva son sourire et hocha la tête :

    - Oui bien sûr. 

    Elle se souvenait vaguement l'avoir aperçu dans le car et avait adoré sa couronne de fleur. Bien que la saison ne s'y prêtait pas vraiment, Elahy n'avait put s'empêché de s'imaginer avec une. Au final, durant son image mentale, la couronne avait été trop grande et lui avait glissé sur le coin du nez. Elle l'avait ensuite posée sur toutes les têtes féminines qu'elle connaissait mais s'était vite résignée : Séléné la portait mieux que tout le monde. 

    Avant de pouvoir ajouter quoique ce soit, une nouvelle personne fit son apparition. Elle paraissait plus jeune et elle ne l'avait jamais vu auparavant. Peut-être faisait-elle partie d'Headwinds ? Surement à vrai dire. Elle lui sourit aussi et hocha la tête :

    - Avec plaisir. Installez-vous. 

    Elahy était comblée. Elle adorait la compagnie, le thé, les salons de thé, il ne manquait plus qu'un plaide bien chaud et bien moins de monde autour d'eux. La jeune femme prit son infusion à la menthe et but quelques gorgées. Il avait déjà bien refroidit et elle ne devait plus tarder à le boire. 

    Mardi 28 Avril à 13:30
    Chyropée

    Séléné :

    Une autre étudiante entra à la suite de l'elfe, et vint, elle-aussi, demander à s'asseoir à la table de la jeune fille au teint pâle. Heureusement pour les deux arrivantes, celle-ci accepta leur demande. Le sourire de Séléné s'agrandit. Elle alla alors s'asseoir contre la fenêtre, espérant ne pas trop gêner la première venue, qui semblait dessiner le paysage.

    - Merci !

    Elle jeta un coup d’œil à l'autre arrivante, puis désigna la carte des boissons qui était posé sur la table.

    - Je peux ?

    Avant même d'attendre la réponse de la demoiselle au cheveux roux, elle s'en empara. Elle la parcourrut rapidement du regard. Quel choix ! Thé à la menthe, au citron, infusion de thym, de camomille ... Séléné rêvait rien qu'en lisant tous ces noms. Ses yeux pétillait d'enthousiasme. Mais il faudrait qu'elle en choisisse un. Dans ses pensées, elle énumérait les pour et les contre de chacunes des boissons. C'était assez compliqué pour une amatrice telle que Séléné ; si elle avait pu, elle aurait tout prit, mais ce n'était pas raisonnable.

    Elle reposa la carte, vers la fille au couette, légèrement pensive et rêveuse. Elle posa ensuite sa tête contre la vitre, comme si regarder la petite forêt et la montagne au loin, allait lui donner l'inspiration pour faire son choix. L'effluve de l'infusion de menthe arrivait à elle ; elle prit une longue inspiration. Cela lui donnait envie. Alors, enfin, son choix fut fait : une tisane verveine menthe ! Elle se redressa, et ramena son regard en direction de ses deux voisines.

    Mercredi 29 Avril à 12:18
    Anotcha

    Ayuna :

    La jeune fille c'était à peine assise que l'elfe lui tendait la carte, elle la prit et la parcourra des yeux. Elle prit un classique et reposa la carte sur la table, elle regarda les gens tous autour d'elle puis reporta son attention sur les deux filles avec qui elle partageait la table.

    -Au fait, moi c'est Ayuna et vous ?

    Demanda t-elle, toute sourire, dans le but d'engager la conversation.




    Vous devez être membre pour poster un message.