• Les zombies contre-attaquent [Privé]


    Dimanche 3 Mars 2019 à 14:31
    AUREUM.UMBRA

    Adélaïde:

    Le bruit régulier de ses talons claquant le sol du couloir résonnait au loin. Titubant sous l'effet de sa vision floutée, Adélaïde se trainait comme elle le pouvait vers sa destination finale: l'infirmerie. Un pas à gauche...un pas à droite...deux en arrière...

    Dix ans! Dix ans qu'elle n'avait pas consulté un médecin et là voilà avec 41° de fièvre et une tête blanchâtre se rapprochant plus du zombi qu'autre chose. Au moins il fallait voir le bon côté des choses, les élèves l'évitaient largement en la croisant surement terrifiés de sa tronche de revenante.

    Elle s'appuya sur la porte tremblante et au bord de l'agonie. Sa force était maintenant proche de celle d'un escargot tout visqueux. Ses jambes flagellaient sous elle, menaçant grandement de la faire chuter à tout moment. Son corps concentrait toutes ses ressource à combattre ce mystérieux virus qu'elle avait chopée.

    Ca devait être un coriace pour avoir réussi à l'infecter! Fallait dire qu'Adélaïde gardait toujours ses distances avec les êtres de son espèce habituellement et qu'en tant que professeure badasse et sexy elle ne pouvait se permettre de se la jouer grande mourante! La jeune femme détestait se retrouver dans un tel état de fragilité. Vulnérable, ses collèges avaient dû lui supprimer ses affaires pour qu'elle daigne enfin de bouger pour voir l'infirmier. Même alors qu'elle se liquéfiait littéralement sur son bureau, elle avait refusé catégoriquement de se résigner à s'abaisser à un tel acte. Pourtant...la voilà qui dégouline jusqu'à lui.

    Littéralement au bout de sa vie, elle chercha Alexandre du regard en articulant grelottante.

    - B...bon...bonjour. ~

    Dimanche 3 Mars 2019 à 15:38
    yumiji

    Alexandre :

    Pour une fois, la machine à café marchait devant l'infirmerie. C'était donc un jour de fête pour Alexandre, alélouya comme on disait, il n'était pas aussi grochon que d'habitude caché derrière son ordi.

    Enfin..Par jour de fête, il ne s'attendait pas à ce que son réceptacle (Adèle ? Abel ? Amel ?) rentre dans l'infirmerie tel une toxicomane en manque. D'abord surpris, puis intrigué, il se leva alarmé en voyant son état. Elle avait l'air...Très malade, et c'était même pas exagéré. Elle était peut-être plus pâle que les draps des lits à côté.

    - E-euh...(il allait pas dire son prénom, il n'en était même pas sûr!) C'est..v-vous..Vous allez bien ?

    Question rhétorique, elle n'avait même pas l'air d'aller bien. Hésitant, Alexandre posa le revers de sa main sur le front de la jeune femme. Brûlant.

    Dimanche 3 Mars 2019 à 16:13
    AUREUM.UMBRA

    Adélaïde:

    Trop hs pour contredire le mouvement de l'infirmier, elle le laissa prendre sa température...sauf que - sans même y prêter attention - elle se mit à s'appuyer sur la main que l'homme plaquait au niveau de son front pour soulager un instant sa colonne vertébrale qui commençait à la faire sérieusement souffrir.

    - J-J'ai connu...mieux… ~

    Intérieurement elle espérait, sans trop y croire, qu'il lui filerait un bon doliprane avant de la laisser retourner à son travail. A la fois frigorifiée et emprise à des bouffées de chaleurs étouffantes, Adélaïde luttait contre l'envie de s'affaler sur le sol et de se taper un petit coma réparateur.

    Elle s'apprêtait à rassembler son énergie pour contracter ses zygomatiques et reprendre la parole lorsque son nez se décida à pisser le sang. Les gouttes rougeâtres se rependirent sur le sol sans que la demoiselle n'ait pu intervenir d'une quelconque façon pour les en empêcher.

    - O-oups... ~

    Dimanche 3 Mars 2019 à 16:38
    yumiji

    Alexandre :

    C'était très mauvais signe. En plus de frôler les 40°C, elle pouvait même pas tenir sur ses pieds et...Elle saignait du nez. Misère. Son pauvre carrelage blanc qu'il venait juste de laver. Alexandre prit sur lui, et glissa son bras sous celui d'Am..de son réceptacle pour l'aider à s'asseoir sur un lit.

    - Levez légèrement la tête.

    Qu'elle évite de tâcher ses beaux draps aussi, Alexandre aimait son infirmerie propre et organisée. Rapidement, il alla prendre des mouchoirs et la poubelle, puis alla s'asseoir à côté de la fiévreuse pour l'aider à se moucher.

    - Mouchez vous..Doucement.

    Dimanche 3 Mars 2019 à 18:02
    AUREUM.UMBRA

    Adélaïde:

    Adélaïde suivit docilement les instructions de l'infirmier. Il devait mieux s'y connaitre qu'elle de toute manière et résister lui aurait demandé beaucoup trop de concentration de tout manière. Elle se sentait plongée dans un état larvaire qu'elle ne soupçonnait même pas d'exister.

    - D-D'acccord…~

    La jeune femme resta comme une idiote avec la tête basculée avant qu'il revienne lui demander de...de se moucher? Elle avait pas quatre ans et demi quand même! Bien qu'offusquée parce que ça portait atteinte lourdement à sa féminité, son bras refusa de se lever alors...bah elle fut contrainte d'accepter l'aide d'Alexandre en se jurant de le trucider si il racontait ça à qui que ce soit. Elle souffla doucement dans le mouchoir que l'homme maintenait au niveau de son nez ensanglanté.

    Dimanche 3 Mars 2019 à 18:16
    yumiji

    Alexandre :

    ...Snuurf. Snifsnif. Snuurf...Snif. Bien. Avec un peu de dégoût, l'infirmier jeta le mouchoir ensanglanté dans la poubelle et, voyant que son réceptacle ne risquait pas de bouger avant longtemps, utilisa sa main gauche pour lui pincer l'arête du nez, histoire de permettre au sang de coaguler. Il lui aurait bien demandé ce qu'elle faisait ici, mais c'était un peu clair ; elle se sentait mal, elle voulait des médicaments. Simple.

    - Qu'est-ce qui vous a mis dans cet état ?

    C'était plus une question pour faire la conversation qu'une question, Alexandre s'en fichait un peu, mais il allait pas rester en silence pendant qu'elle semblait voir le bout du tunnel. De son autre main, il s'étira pour aller chercher une poche de glace, et la posa sur le lit à côté de lui.

    Dimanche 3 Mars 2019 à 19:43
    AUREUM.UMBRA

    Adélaïde:

    Maintenant il lui bouchait le nez la contraignant à parler comme un canard en respirant par la bouche. Son corps, lui, tentait de lutter contre l'invasion imminente des microbes en commençant sérieusement à la faire transpirer. Son visage passa d'un blanc lessive à un rouge écrevisse en passant par le bleu lavande tandis que son système immunitaire n'allait faire qu'une bouchée du virus, elle n'en doutait pas une seconde!

    - J-Je ne...sais p-pas. ~

    C'est vrai ça, elle n'avait rien fait de particulier ces dernières semaines - mise à part avoir retrouvé l'infirmier planqué sous une table et fuit devant deux gosses possédés… Quel beau spectacle elle devait offrir à l'homme qui la couchait prêt de lui. C'était pas très glorieux pour la demoiselle affaiblie qui, une fois sur le dos, jeta un coup d'œil inquiet vers Alexandre.

    - Q-Q'est ce que j'ai s-selon...v-vous? ~

    Question un peu bête se dit-elle après coup. Comment pouvait-il deviner ce qui lui arrivait aussi vite? C'est alors qu'une douleur sourde remonta le long de son échine, paralysant sa nuque, lui coupant un instant la respiration alors qu'elle attrapa dans un reflexe nerveux le poignet d'Alexandre. Peu habituée à la maladie, la blondinette commençait sérieusement à paniquer en faite.

    Et si elle finissait paraplégique? Et si elle devenait aveugle? Et si elle claquait? Oh non! Elle voulait pas mourir maintenant! Elle pouvait pas! Il lui restait tant de choses à faire! Sauter en parachute, aller cambrioler une banque, courir nue dans un champs et puis trouver l'amour! Merde! C'est vrai ça! Trouver l'amour c'est ultra important, fonder une famille tout ça tout ça - bon pas tout de suite de suite parce qu'elle aurait pas la patience nécessaire pour élever un gosse - mais putaiiiiiiiiiiiiiin!!!!!!!!! Hors de question de crever sans amour. Ses questionnements intérieurs dû à la fièvre commençait à la faire partir beaucoup beauuuuuucoup trop loin...elle était totalement dans les vapes quoi. Les yeux larmoyants elle plongea son regard bleuté dans celui d'Alexandre prit de court pour lui servir...un sourire!

    - E-Epousez-moi. ~

    Elle avait balancé ça sur un coup de tête, totalement confuse par l'idée de mourir seule sur un lit de l'infirmerie et délirante sous l'effet de sa convalescence. Mais là...allongée sur ce lit, ses longs cheveux blonds éparpillés sur les draps blanc, les joues rosées, le nez boucé,...elle offrit l'un de ses magnifiques...ses légendaires...ses ensorcelants sourires collector à Alexandre.

    Dimanche 3 Mars 2019 à 20:04
    yumiji

    Alexandre :

    L'infirmier relâcha sa prise sur le nez de la blonde pour prendre la poche de glace, et, doucement, l'appliquer sur son nez sanglant. Elle..ne savait pas. C'était ballot, ça se trouve, elle avait fait une allergie, ou peut-être qu'elle était sortie en sous-vêtements dehors, mais il ne le saura jamais. Alexandre tenta quand même de garder son calme, même si il ne la connaissait pas, c'était quand même son réceptacle et elle détenait quelque chose de précieux ; ses pouvoirs.

    Le jeune homme pensa au fait qu'avec ses pouvoirs, tout ça serait passé beaucoup plus rapidement, mais maintenant n'était pas un temps de réminiscence ; surtout qu'il avait un problème beaucoup plus gros (approximativement le poids d'une jeune femme) dans les bras. Alexandre sentit son échine se tendre lorsqu'il croisa le regard d'A-quelque chose, et...Ouh.

    - ..P-p-pardon ?

    C'était sans doute - non, c'était carrément la maladie qui lui montait à la tête, mais ça avait quand même réussi à déstabiliser Alexandre. Une demande en mariage, sa première demande en mariage. Il aurait répondu de façon taquine, peut-être même un peu flirté si il n'était pas si...Alexandre. Il était Alexandre et il ne savait pas comment traiter les choses comme ça, les choses...suggestives et qui laissaient libre court à l'imagination d'un homme. Et puis, ce sourire...Son réceptacle avait beau l'air très bizarre, il fallait avouer qu'elle avait un très beau sourire, même avec une tête de zombie.

    - Je..euh...(il se racla la gorge, tentant de reprendre contenance, et pressa un peu plus la poche de glace sur son nez malgré lui.) Ahem. C'est très..flatteur.

    Dimanche 3 Mars 2019 à 21:19
    AUREUM.UMBRA

    Adélaïde:

    La demoiselle n'entendit même pas la réponse de l'infirmier...d'ailleurs elle ne se souvenait sûrement même plus de se qu'elle venait de lui dit. Elle était déjà repartie dans son monde imaginaire de shootée sous les hormones que son corps sécrétait pour calmer sa douleur. Adélaïde se contenta de décortiquer du regard...peut être un peu trop intensément...l'homme qui se tenait à ses côtés. Non, en faite, elle le dévorait carrément de ses beaux yeux bleus.

    Et puis, tout d'un coup, sans vraiment savoir pourquoi et surement par une envie passagère, elle se redressa juste assez pour passer sa main dans les cheveux d'Alexandre. Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaw quelle douceur! Il avait déjà pensé à faire une pub pour l'Oreal? Elle n'avait pas pu résister. Cette chevelure incroyable qui se mouvait au dessus d'elle l'avait appelée presque suppliante.

    La demoiselle se laissa ensuite retomber nonchalamment sur l'oreiller avant qu'un sommeil commence doucement à venir taquiner ses paupières de plus en plus lourdes. 

    - J-je...v-v-vais...m-mourir...Alexandre?

    Ses lèvres rosées se mirent à trembler. Elle avait vraiment froid maintenant ou peur ou ls deux en fait. Zut, ils connaissaient le chauffage dans cet établissement?

    Dimanche 3 Mars 2019 à 21:35
    yumiji

    Alexandre :

    Elle était vraiment défoncée, Alexandre se demandait presque si elle n'avait pas bu avant de venir ici. Il fallait quand même qu'il garde son calme, et reste professionnel...Même quand les circonstances n'aidaient pas. En ce cas-là, les circonstances c'était son réceptacle qui lui caressait les cheveux et le fixait d'un air très désireux. Alexandre en avait des frissons.

    Il enleva la poche de glace du nez de la blonde, et se dégagea de l'étreinte de la professeur pour aller chercher des mèches coagulantes. Il les trouva, s'approcha de la malade et les lui fourra (doucement quand même) dans le nez, avant d'aller chercher un thermomètre et de le porter au front de la blonde. 39,5°C. Ouille.

    - Non, vous n'allez pas mourir mais..Reposez vous quand même.

    Avec cette fièvre, si elle ne se remettait pas d'aplomb rapidement, elle en avait pour quelque jours à l'infirmerie. Alexandre appréhendait ceci, elle n'était pas si horrible, mais dans cet état, il pouvait tout attendre d'elle.

    Il alla mouiller un tissu avec de l'eau froide, puis après l'avoir essoré, s'assit à côté du lit de son réceptacle pour le lui porter au front. Comme ça, ça ira peut-être mieux.

    - Voilà..Vous..euh..allez bien?

    C'était toujours un peu bizarre, elle venait quand même de le demander en mariage et de lui caresser les cheveux.




    Vous devez être membre pour poster un message.